Menu

UK iconFoundations Volume 6


Les titres et résumés en français

 Les enfants d’Elisabeth, Comtesse d’Hereford, fille d’Edouard Ier d’Angleterre

par Brad Verity

Cet article utilise des sources primaires, telles que les articles des Rouleaux de la Chancellerie, les comptes de la maison du Roi et les chroniques écrites dans la première moitié du XIVème siècle, pour fournir une chronologie généalogique de la vie des dix enfants d’Elisabeth, Comtesse de Hereford (1282-1316), la plus jeune fille survivante d’Edouard Ier, Roi d’Angleterre.

Le testament d’Humphrey de Bohun, Comte de Hereford et d’Essex, 1319

traduit en anglais par Michael Andrews-Reading

 Humphrey de Bohun, 8ème Comte de Hereford et 9ème Comte d’Essex, épousa Elisabeth, fille du Roi Edouard Ier, en 1302. Il fut tué à la Bataille de Boroughbridge le 16 mars 1322. Une transcription de son testament, en français, « préservée dans les archives du Duché de Lancastre, » fut imprimée dans l’Archaeological Journal en 1845 avec un article de Turner examinant une partie de son contenu et l’inventaire des domaines qui l’accompagnait. Une version en anglais fut publiée par la suite, en 1896, dans un compte-rendu sur les testaments des Bohun par Bigelow. La version anglais actuelle est proposée dans le but d’en faciliter l’accès aux spécialistes d’aujourd’hui et en complément à l’article par Verity, p.3 de cette revue.

Rose de son nom : une autre fille de Richard de Lucy

par Rosie Bevan et Peter G M Dale

Cet article avance l’hypothèse que Richard de Luci, justiciar en chef d’Henri II, avait une autre fille nommée Rose dont l’existence est tombée dans l’oubli. Elle épousa tout d’abord William de Mounteny, ancêtre de la famille Mounteny, Mountnessing (Essex), puis Michael Capra. Rose était aussi la mère de Muriel de Mounteny, qui fut avec son mari, Jordan de Bricett, une protectrice du couvent de St-Mary de Clerkenwell, Londres.

La famille de Sir Thomas Rempston, Chevalier de l’Ordre de la Jarretière

par Michael Andrews-Reading

Bien qu’il ait été le plus important des partisans d’Henri de Bolingbroke (Henri IV d’Angleterre) et richement récompensé après que ce dernier eut saisi le trône anglais en 1399, il semble que l’on sache peu de choses des ancêtres et de l’histoire de Sir Thomas Rempston. Cet article regroupe ce que l’on sait déjà de ses antécédents et de son père putatif, grâce à une série de sources publiées, et offre une identification possible de sa mère, ainsi qu’un examen de la façon dont ces liens familiaux pourraient avoir eu un impact sur sa carrière. L’article contient aussi une note sur sa famille proche.

Armorial pour le College of Arms, manuscrit « Norfolk 44, 9 »

par Michael P Bodman

Le manuscrit « Norfolk 44, 9 » fut enregistré vers 1968 au College of Arms de Londres. Le manuscrit montre les ancêtres de Nathaniel Littleton des comtés d’Accomack et de Northampton, en Virginie (testament daté du 12 avril 1654) depuis Sir Henry Grey († 13 janv. 1449/50) et son épouse Antigone, fille illégitime d’Humphrey, Duc de Gloucester. Nathaniel Littleton est l’un des trois seuls immigrants connus de l’Amérique coloniale britannique dont les ancêtres remontent au Roi Henri IV d’Angleterre. Cet article donne l’armorial du manuscrit « Norfolk 44, 9 » ainsi que des détails biographiques supplémentaires.

Hérauts et héraldique aux National Archives

par Adrian Ailes

Cet article est basé sur le discours présenté par le Dr Ailes à l’Assemblée Générale Annuelle de la FMG, de 2013. Il expose l’importante quantité de documents héraldique disponibles aux Archives Nationales Britanniques (The National Archives). En commençant avec l’époque médiévale, il expose la continuité de son sujet et poursuit ainsi jusqu’à l’époque actuelle.

La famille Gurdon, de Dedham (Essex) : une étude d’après les registres des cours manoriales

par Michael J Wood

Dans le cadre d’un projet en cours visant à rassembler l’ascendance de chaque famille de Dedham (Essex), avant l’an 1700 environ, les rouleaux des cours manoriales (Manor Court Rolls) de cette époque concernant la paroisse ont été résumés par l’auteur. Ils forment le pivot de ce compte-rendu sur la famille de Gurdon. Parce que Gurdon d’Assington (Suffolk) et tous les barons Cranworth descendent de cette famille, les générations médiévales ont déjà fait l’objet de plusieurs publications dans les grandes lignes, mais les générations de Dedham étaient incomplètes et inexactes. Cet article a pour but de fournir un compte-rendu ultime sur la famille. John Coggeshall, qui émigra en Nouvelle-Angleterre en 1632, la femme d’Herbert Pelham, qui émigra en 1639 et la femme de Richard Satonstall, qui émigra en 1631, sont des descendants des Gurdon, comme le montre cet article. Herbert et Jemima Pelham n’eurent pas d’enfants, mais il existe beaucoup de descendants des Coggeshall et des Saltonstall.

Back to Top